Mon parcours photographique est un retour aux sources, à l’essentiel.

D’abord, le noir et blanc, Paris, l’argentique… Brassai en ligne de mire… ce fut le temps de l’initiation.

Puis, vinrent les Pyrénées Orientales; les paysages montagneux, les couleurs chatoyantes de la Catalogne se mirent à emplir mon univers… était venu le temps de l’apprentissage, long et laborieux, vers une rencontre avec les éléments :
le Feu, l’Eau, la Terre et l’Air.
Celle-ci fut progressive, au rythme des découvertes, prenant place dans mon art, influençant mon mode de vie et ma vision du monde, imprégnant jusqu’à ma propre identité :
Jules F.E.T.A.

Cheminant dans les contrées environnantes, dans un élan de respect et de communion avec les éléments, j’observe, dans un fragment de paysage, les fresques dépeintes par la nature.
Appareil photographique en main, j’aborde au plus près ses incessants mouvements, fluctuant au rythme du vivant.
Puis apparaissent ces scènes enchanteresses, éphémères et oniriques mais ancrées dans la réalité de l’instant.
Elles sont un message que nous transmet la nature, un langage qui suscite l’émotion et éveille l’imaginaire.

Comme un témoin du grand «dessin», je tends à montrer la beauté infinie de la nature, le visage des éléments… invitant ainsi à la prise de conscience de cette magnificence, de son caractère vivant et de son omniprésence, dans l’éphémère comme dans l’intemporel, dans sa globalité jusque dans ses moindres détails.